Ce jour-là, 4 novembre comme aujourd'hui, mais en 1982, Ahmadou Ahidjo, le premier Président de l'histoire du Cameroun, annonce sa démission. Il s'agit d'un fait rare en ce temps-là, en Afrique.

Deux jours plus tard, son Premier ministre de l’époque, Paul Biya, devient le nouveau chef de l’État.

Ce jour-là, c'est sur les ondes de la radio nationale du Cameroun qu'Ahmadou Babatoura Ahidjo, après avoir passé 22 ans à la tête du Cameroun, annonce sa démission.

Il fera savoir que celle-ci prendrait effet le 6 novembre, et que son Premier ministre, Paul Biya, prendrait les rênes du pouvoir.

Et dès le 6 novembre, Paul Biya, 49 ans, devenait le nouveau chef de l’État, conformément à la disposition de la loi fondamentale amendée en 1979 et qui stipulait que le Premier ministre était le successeur constitutionnel du Chef de l'Etat.
Mais très vite, des dissensions entre lui et Paul Biya vont s'accumuler.

En 1983, Ahmadou Ahidjo finit par quitter le Cameroun pour la France.

En avril 1984, à Yaoundé, une tentative de coup d’État contre Paul Biya était déjouée. Ahmadou Ahidjo et quelques-uns de ses partisans seront alors accusés, puis condamnés à mort par contumace.

Ahmadou Ahidjo sera ainsi contraint à rester vivre en exil et ne reverra jamais sa terre natale, jusqu'à son décès à Dakar (au Sénégal), en novembre 1989, à l'âge de 65 ans. 
Diplômé de l'Ecole Primaire Supérieure de Yaoundé en 1942, Ahmadou Ahidjo devient fonctionnaire télégraphiste au cours de la même année, puis opérateur de PTT.

En 1943, il parvient à se faire élire membre de l'Assemblée Territoriale du Cameroun (ATCAM).

En 1952, il devient Conseiller de l'Assemblée de l'Union française, et Vice-Président de celle-ci en 1956. 
Vice-Premier Ministre chargé de l'Intérieur après l'octroi de l'autonomie interne au Cameroun (février 1957), puis Ministre de l'Intérieur (17 mai 1957), Ahmadou Ahidjo est investi, en février 1958, comme nouveau Premier Ministre du Cameroun, en remplacement d'André Marie Mbida.

Puis, en mai 1960, il est élu Président de la République du Cameroun, poste qu'il occupera jusqu'à sa démission ce 4 novembre 1982.
(Avec Benjamin Babunga, via www.babunga.alobi.cd)




Job KAKULE

Job KAKULE - 06/11/2022 12:01 - Répondre 

🤔🤔🤔